Qu’en est-il de l’état social

Par Christophe Ramaux

Contact : ramaux@univ-paris1.fr
Page personnelle 

Les quatre piliers de l’État social

Lire l’interview
__________________

L’État social des
pays dits “libéraux”
 cr4  cr

Vivons-nous dans des économies de marché ? La question mérite d’être posée lorsqu’on songe à l’ampleur de l’intervention publique et notamment aux quatre grands piliers de l’Etat social : protection sociale, droit du travail, services publics et politiques économiques de soutien à l’activité. Christophe Ramaux dans cette interview nous invite à comprendre, dans une perspective de comparaisons internationales, que l’Etat social existe dans tous les pays, y compris aux Etats-Unis et au Royaume Uni.

Christophe Ramaux est Maître de conférences à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne et chercheur au CES. Contributeur du débat public, il publie régulièrement dans la presse écrite et débat régulièrement face à E. Lefèbvre dans le Duel Eco sur (Grand Soir 3). Ses domaines de recherche au sein de l’axe “Economie et Société” du centre portent sur l’Etat social, la protection sociale, les politiques économiques et  les questions de l’Economie du Travail (chômage, emploi, précarité, instabilité de l’emploi, flexicurité),

Revue de presse

– Interventions tous les mardis  sur FR3 – Grands soirs 3 – Débats sur des questions économiques

Pour en savoir plus (Les conseils de l’auteur)

Les économistes atterrés

Bibliographie :

L’État social. Pour sortir du chaos néolibéral, Fayard – Mille et une nuits, mars, 472 p. (2012)
–  Emploi : Eloge de la stabilité. L’Etat social contre la flexicurité, Fayard – Mille et une nuits, mai, 320 p. (2006)


2 réflexions sur « Qu’en est-il de l’état social »

  1. Ping : Qu’en est-il de l’état social – Lire l’interview | SorbonnEco

  2. Ping : Qu’en est-il de l’état social – Lire l’interview | SorbonnEco

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.